6.3 C
Paris
décembre 11, 2019
intelligence strategique
Geopolitique

Algérie et printemps arabe : histoire d’un acte manqué (2/2)

Les deux parties de l’article Algérie et printemps arabe : histoire d’un acte manqué , sont le fruit d’une réflexion-dialogue de/entre Laure Gadrat et Omar Slami. Lire la première partie.

3. L’élite algérienne est-elle leader du changement ?

Comme dans toutes les dictatures arabes, l’élite est accaparée par le système de gouvernance, jusqu’au point d’être annihilée par ce dernier.

L’enjeu pour les élites algériennes demeure encore mineur pour les décideurs politiques car elles sont aujourd’hui incapables de s’organiser afin de réaliser des plans et des programmes adéquats apportant des solutions pragmatiques aux besoins de changements exprimés par le peuple.

Afin de mieux comprendre cette inertie collective, on peut analyser la situation à travers la problématique de l’élite scientifique.

Un article de Younes Djama paru le 21 mai 2011 dans le quotidien La Tribune titrait  « La fuite des cerveaux a fait perdre 40 milliards de dollars au pays ».

Il expliquait alors que près de  40 000  chercheurs, cadres et ingénieurs ont quitté le pays ces dix dernières années. 90% de cette élite expatriée  a été formée au sein des universités algériennes ; une élite délaissée par les laboratoires de recherches nationaux et les grands investisseurs, réunissant ainsi toutes les conditions à un légitime exode. Ceux qui restent au pays ne sont pas pour autant à l’abri, leurs idées et convictions pouvant porter atteinte à la survie du pouvoir.

Ce fut le cas du défunt professeur Djilali El Yabes [6] ou plus récemment celui du professeur Ahmed Keroumi, professeur d’université et militant de la CNCD, assassiné après la visite à Oran du rapporteur de l’ONU au Conseil des droits de l’Homme, Frank la Rue. Les deux hommes avaient eu à cette occasion un entretien sur la situation des droits de l’homme en Algérie [7].

 

4. La diaspora algérienne peut-elle se positionner comme une force de soulèvement ?

Contrairement à sa voisine marocaine, la diaspora algérienne en Europe n’a pas réussi à s’unir à des fins politiques malgré le rôle actif des associations essayant de valoriser les relations avec leur terre natale.

La diaspora algérienne comme force de soulèvement demeure irréalisable, dans la mesure où elle est incapable de s’organiser. D’autre part, l’handicap primordial réside dans l’apport de cette diaspora au PNB algérien. Elle est tellement infime par rapport aux ressources budgétaires de la production d’hydrocarbures qui permettent au gouvernement de subsister luxueusement. Ainsi, seul un cinquième des revenus des algériens résidant en France durant l’année 2007 on été renvoyés dans leur pays natal, un faible pourcentage comparé au voisin marocain.

La diaspora algérienne résidant en France aurait-elle fait un voyage sans retour ? Le fatalisme et l’absence d’espoir de voir la situation sociale et économique de l’Algérie s’améliorer sont pour les Algériens de France un « frein » au retour et un  rêve  échappatoire pour la jeunesse algérienne.

 

[5] « Le Mouvement de la société pour la paix « (en arabe : Harakat Moudjtamaa As-Silm)  appelé autrefois Hamas, est un parti politique algérien islamiste créé le 6 décembre 1990 par Mahfoud Nahnah. Son successeur et actuel président est Bouguerra Soltani.

[6] Sociologue et ancien ministre algérien assassiné en mars 1993.

[7] Journal « le Matin DZ » du 30 juin 2011.

Related posts

L’Union européenne : ontologie de la crise d’intégration actuelle | Intelligence Stratégique

Intelligence Strategique

Libye : l’imbroglio européen

Intelligence Strategique

Supprimer la dette européenne, réelle possibilité ou fausse bonne idée? (1/2) : un précédent historique, le cas argentin

Intelligence Strategique

IntStrat à l’UNESCO

Intelligence Strategique

Supprimer la dette européenne, réelle possibilité ou fausse bonne idée? (2/2) : la légitimité de l’endettement public en question

Intelligence Strategique

Cyber-géopolitique : un nécessaire changement de perspective

Intelligence Strategique

Laisser un commentaire